Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne)

Publié le 14/12/2006

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 21/10/2006

Date de redémarrage du réacteur : 24/11/2006

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Golfech a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 21 octobre au 24 novembre 2006. Les principaux chantiers réalisés par l'exploitant à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • maintenance sur une pompe du circuit primaire principal. Quatre de ces pompes assurent la circulation de l'eau dans le circuit primaire principal ;
  • contrôle des tirants antisismiques de maintien des équipements de couvercle de cuve. Ces tirants ont pour rôle de maintenir les équipements du couvercle de cuve dans l'éventualité d'un séisme ;
  • contrôle et recalage des dispositifs anti-débattement du circuit primaire principal. Ces dispositifs ont pour fonction de limiter les déplacements des composants et des tuyauteries du circuit primaire dans l'éventualité d'un séisme ou d'une rupture de tuyauterie.

Trois événements significatifs pour la sûreté ont été déclarés et classés au niveau 1 de l'échelle INES. Ils concernent : 

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 4 inspections qui portaient sur :

  • la mise en oeuvre de la prestation globale d'assistance chantier, qui est une prestation permanente regroupant plusieurs activités logistiques (notamment sécurité, radioprotection, gestion des magasins et de la laverie, décontamination, échafaudages, calorifugeages et planification), 
  • l'organisation mise en place par l'exploitant pour la réalisation d'interventions dans des zones comportant un risque radiologique et plus particulièrement l'organisation et la mise en oeuvre du projet EVEREST (entrée en bleu de travail en zone contrôlée), 
  • le chantier de remplacement d'une pompe du circuit de refroidissement du réacteur à l'arrêt, 
  • l'installation de collecte et de tri des déchets du bâtiment des auxiliaires nucléaires.
     
  • Consulter la lettre de suite d'inspection de chantier 
  • Consulter la lettre de suite d'inspection radioprotection

Outre les chantiers évoqués précédemment, l'ASN retient essentiellement de cet arrêt les nombreux aléas techniques qui l'ont ponctué. Ils ont été à l'origine des trois événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 1 de l'échelle INES déclarés par l'exploitant. Il a été demandé à l'exploitant de tirer les enseignements des difficultés rencontrées pour éviter qu'elles ne se reproduisent.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 23 novembre 2006 à l'exploitant son accord au redémarrage du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Golfech.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014