Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 5

Publié le 19/06/2020

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 03/08/2019

Date de redémarrage du réacteur : 03/04/2020

Le réacteur 5 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 3 août 2019 au 3 avril 2020.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et rechargement du combustible ;
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie ;
  • la maintenance et le contrôle des diesels dont en particulier la maintenance complète d’un des diesels ;
  • le remplacement des générateurs de vapeur ;
  • le remplacement de tronçons des tuyauteries du système d’eau brute secourue (SEC) ;
  • les épreuves hydrauliques du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt (RRA) et du circuit secondaire principal (CSP).

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à 4 inspections inopinées. Ces inspections ont permis de contrôler, sur les chantiers inspectés, le respect par EDF et ses prestataires des dispositions réglementaires relatives à la radioprotection, à la prévention du risque d’incendie, à l’assurance de la qualité, ainsi qu’au contrôle et à la surveillance des interventions. Les inspecteurs ont également examiné l’état de certains matériels. A la suite de ces visites, l’ASN a établi un courrier reprenant l’ensemble de ses demandes.

L’ASN a également procédé à :

  • 3 inspections thématiques concernant la conformité des pièces de rechange, le transport interne d’un des générateurs de vapeur du bâtiment réacteur vers son bâtiment d’entreposageainsi que l’activité de remplacement des générateurs de vapeur ;
  • un contrôle de supervision inopinée de l’organisme habilité mandaté par l’ASN pour la réalisation de l’épreuve hydraulique du circuit secondaire.

Cet arrêt a été marqué par la survenance de quelques aléas techniques qui ont fait l’objet d’un suivi particulier par l’ASN. Par ailleurs, deux générateurs de vapeur de remplacement faisaient partie des matériels concernés par l’écart de fabrication d’équipements sous pression nucléaires relatif au traitement thermique de détensionnement des soudures.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant cet arrêt, l’ASN a donné le 13 février 2020, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 5 de la centrale nucléaire de Gravelines.

En savoir plus :

Inspection du 27/08/2019

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Maintenance - Pièces de rechange
Télécharger

INSSN-LIL-2019-0810

(PDF - 173,12 Ko)

Inspection du 26/09/2019

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Transport interne
Télécharger

INSSN-LIL-2019-0291

(PDF - 169,49 Ko)

Inspection du 02/12/2019

Suivi des équipements en service par les organismes agréés

APAVE SA - 59240 Dunkerque
Télécharger

INSNP-LIL-2019-0404

(PDF - 120,25 Ko)

Publié le 24/10/2019 à 16:20

Note d'information

Écart de fabrication chez Framatome

Le 9 septembre 2019, EDF a informé l’ASN d’un écart concernant la fabrication d’équipements sous pression nucléaires installés dans ses réacteurs, principalement des générateurs de vapeur. Lors du traitement thermique de détensionnement appliqué aux soudures réalisées pour assembler entre eux les composants de ces équipements, l’intervalle de température requis n’a pas été respecté sur l’ensemble de la zone à traiter.

Date de la dernière mise à jour : 19/06/2020