Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 4

Publié le 12/10/2018

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 05/05/2018

Date de redémarrage du réacteur : 04/09/2018

Le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a été arrêté, pour maintenance programmée et renouvellement partiel de son combustible du 5 mai 2018 au 4 septembre 2018.

Les principales activités réalisées à l'occasion de cet arrêt et contrôlées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le contrôle du faisceau tubulaire des générateurs de vapeur ;
  • le remplacement complet des broches de guides de grappes ;
  • le contrôle des tubes de guidage de l’instrumentation interne du cœur ;
  • le renouvellement d’une partie du combustible.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à trois inspections de chantiers inopinées qui portaient principalement sur le respect des exigences en matière de sûreté, de radioprotection et de sécurité des personnes.

Quatre événements significatifs pour la sûreté et trois événements significatifs pour la radioprotection, dont un classé au niveau 1 sur l’échelle INES, ont été déclarés à l’ASN. L’événement de niveau 1 a  concerné une contamination corporelle externe ayant entraîné une exposition supérieure au quart d’une limite de dose individuelle annuelle réglementaire.

L’ASN constate que plusieurs aléas techniques ainsi que des mouvements sociaux ont grevé le bon déroulement de cet arrêt.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 21 août 2018 son accord au redémarrage du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Cruas.

En savoir plus :

Publié le 21/06/2018

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Contamination corporelle externe

Le 19 juin 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif relatif à la radioprotection concernant le dépassement du quart d’une limite de dose individuelle annuelle pour un intervenant.

Date de la dernière mise à jour : 12/10/2018