Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 3

Publié le 05/12/2018

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 06/10/2018

Date de redémarrage du réacteur : 29/11/2018

Le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible le 6 octobre 2018 pour atteindre à nouveau sa puissance nominale le 29 novembre 2018.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et le rechargement du combustible,
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie,
  • l’intégration de diverses modifications visant à améliorer l’état de sûreté des installations.

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à 3 inspections inopinées, qui se sont déroulées les 15, 22 et 24 octobre 2018. Ces inspections ont permis d’examiner les conditions de réalisation des travaux, de sécurité et de radioprotection sur plusieurs chantiers (consulter la lettre de suites des inspections INSSN-OLS-2018-0642 du 13 novembre 2018).

Cet arrêt a été marqué par un évènement significatif pour la sûreté (ESS) classé au niveau 1 de l’échelle INES (consulter l’avis d’information de l’évènement relatif au non-respect de la conduite à tenir à la suite de l’inétanchéité d’un clapet sur le réacteur 3).

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 17 novembre 2018, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly.

En savoir plus :

Inspection du 15/10/2018 au 24/10/2018

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Inspections de chantiers – réacteur n° 3
Télécharger

INSSN-OLS-2018-0642

(PDF - 170,72 Ko)

Publié le 21/11/2018

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect de la conduite à tenir à la suite de l’inétanchéité d’un clapet sur le réacteur 3

Le 9 novembre 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir à la suite de l’inétanchéité d’une tuyauterie traversant l’enceinte de confinement du réacteur 3.

Date de la dernière mise à jour : 06/12/2018