Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 2

Publié le 21/12/2018

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 11/08/2018

Date de redémarrage du réacteur : 07/12/2018

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible le 11 août 2018 pour atteindre à nouveau sa puissance nominale le 7 décembre 2018.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et le rechargement du combustible,
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie,
  • l’intégration de diverses modifications visant à améliorer l’état de sûreté des installations.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a procédé à 5 inspections inopinées qui se sont déroulées les 23 août, 5, 6, 13 et 25 septembre 2018. Ces inspections ont permis d’examiner les conditions de réalisation des travaux, de sécurité et de radioprotection sur plusieurs chantiers).

Trois événements significatifs pour la sûreté nucléaire classés au niveau 1 de l’échelle INES ont  été déclarés par l’exploitant à l’ASN pendant cet arrêt. Les deux premiers concernaient la détection tardive de défauts d’isolement de l’enceinte de confinement du réacteur 2 et le troisième concernait la tenue sismique insuffisante d’un assemblage boulonné sur les circuits d'eau brute secourue des réacteurs 1 et 2.

Ce dernier événement a fait l’objet d’une inspection réactive de l’ASN le 26 octobre 2018 pour laquelle les réponses apportées par l’exploitant ont conditionné la délivrance par l’ASN de l’accord de redémarrage du réacteur.

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon est soumis à la décision n° 2017-DC-0604 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 15 septembre 2017 prescrivant une revue des dossiers de fabrication de composants installés sur les réacteurs électronucléaires exploités par EDF. Conformément à cette décision, les éléments d’analyse des dossiers de fabrication des pièces fabriquées par Creusot Forge ont été transmis lors de cet arrêt du réacteur. Ces éléments ont fait l’objet d’une instruction par les services de l’ASN, qui n’a pas conduit à remettre en cause la poursuite de fonctionnement des équipements concernés.

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 14 novembre 2018, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon.

En savoir plus :

Inspection du 23/08/2018 au 25/09/2018

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Visites de chantier lors de l’arrêt du réacteur n° 2
Télécharger

INSSN-OLS-2018-0620

(PDF - 200,21 Ko)

Inspection du 26/10/2018

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Inspection réactive lors de l’arrêt du réacteur n° B2
Télécharger

INSSN-OLS-2017-0846

(PDF - 148,48 Ko)

Publié le 25/10/2018

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive d’un défaut d’isolement de l’enceinte de confinement

Le 16 octobre 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de positionnement d’un robinet placé sur une tuyauterie traversant l’enceinte de confinement du réacteur 2.

Publié le 22/08/2018

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive d’un défaut d’isolement de l’enceinte de confinement du réacteur 2

Le 17 août 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de positionnement d’un robinet placé sur une tuyauterie traversant l’enceinte de confinement du réacteur 2.

Publié le 05/12/2017

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive de l’indisponibilité de mesures utilisées en conditions accidentelles

Le 27 novembre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté (ESS) relatif à l’indisponibilité d’une voie de mesure de la marge à la saturation et du niveau d’eau dans la cuve du réacteur 3.

Date de la dernière mise à jour : 21/12/2018