Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 1

Publié le 10/10/2019

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 22/06/2019

Date de redémarrage du réacteur : 08/10/2019

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible le 22 juin 2019 pour atteindre à nouveau sa puissance nominale le 8 octobre 2019.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et le rechargement du combustible,
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie,
  • l’intégration de diverses modifications visant à améliorer l’état de sûreté des installations,
  • la mise en conformité d’équipements pour garantir leur tenue au séisme ;
  • la maintenance et le contrôle de matériels auxiliaires liés au diesel de la voie électrique A ;
  • la maintenance et le contrôle de la pompe d’essai du circuit d’injection de sécurité (RIS) ;
  • la requalification périodique décennale des circuits secondaires principaux (CSP).

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a procédé à 5 inspections inopinées qui se sont déroulées les 3 et 5 juillet, 1er, 14 et 29 août, 18 et 23 septembre 2019. Ces inspections ont permis d’examiner le bon déroulement des travaux de maintenance de plusieurs chantiers, notamment sous l’angle lié à la sûreté des installations. Ces inspections ont concerné des chantiers localisés dans le bâtiment réacteur (BR), le bâtiment des auxiliaires nucléaires (BAN), le bâtiment combustible (BK), les locaux diesels (LHP et LHQ), les locaux des motopompes et de la turbopompe ASG, le bâtiment électrique (BL), la station de pompage, les galeries SEC (eau secourue) associées, les locaux RRI (refroidissement intermédiaire du réacteur), le magasin des outillages contaminés ainsi que la salle des machines (consulter la lettre de suites d’inspection INSSN-OLS-2019-0616 du 7 octobre 2019).

Lors de cet arrêt de réacteur, une supervision d’un organisme agréé, mandaté pour réaliser les épreuves hydrauliques des trois boucles des circuits secondaires principaux (CSP), a été réalisée par l’ASN le 14 août 2019 (consulter la lettre de suites d’inspection INSNP-OLS-2019-0827 du 21 août 2019).

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 25 septembre 2019 en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly.

Date de la dernière mise à jour : 10/10/2019