Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 1

Publié le 06/12/2018

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 25/08/2018

Date de redémarrage du réacteur : 23/10/2018

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a été arrêté, pour maintenance programmée et renouvellement partiel de son combustible du 25 août 2018 au 23 octobre 2018.

Les principales activités réalisées à l'occasion de cet arrêt et contrôlées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le contrôle du faisceau tubulaire des générateurs de vapeur après leur remplacement en 2017,
  • le contrôle et la remise en conformité de certaines connexions électriques,
  • le contrôle altimétrique des manchettes thermiques du couvercle de la cuve,
  • le renouvellement d’une partie du combustible.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à une inspection de chantiers inopinée, qui portait principalement sur le respect des exigences en matière de sûreté, de radioprotection et de sécurité des personnes. Cette inspection a mis en évidence un dysfonctionnement dans le traitement d’un écart de conformité : les inspecteurs ont relevé que les travaux de renforcement de l’ancrage du pupitre de commande d’un groupe électrogène de secours (système LHP) n’étaient pas réalisés, alors que le plan d’action transmis à l’ASN était à l’état clos, ce qui signifie que l’écart était considéré comme corrigé sur l’installation.

Ce constat a mis une nouvelle fois en évidence des lacunes dans le processus de traitement des écarts sur la centrale nucléaire de Cruas-Meysse. Il confirme le caractère insatisfaisant de l’organisation de l’exploitant, qui avait déjà fait l’objet d’une inspection renforcée du 5 au 7 juin 2018.

L’ASN a demandé à EDF de vérifier de manière exhaustive les plans d’action relatifs aux écarts traités sur l’arrêt en cours du réacteur 1, notamment pour confronter l’état réel de l’installation par rapport à l’état décrit dans les plans d’action. L’ASN a réalisé un contrôle spécifique de ces dispositions au cours d’une inspection dédiée, dans le cadre de l’instruction du redémarrage du réacteur. Il est ressorti de cette inspection que l’organisation spécifique mise en place par le site pour s’assurer que tous les constats présents sur les matériels dont la disponibilité est nécessaire pour permettre les opérations de redémarrage du réacteur 1, engagées à compter du 17 septembre 2018, était satisfaisante.

Par ailleurs, un événement significatif pour la radioprotection lié à un défaut de balisage d’une zone orange partielle a été déclaré à l’ASN.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 3 octobre 2018 son accord au redémarrage du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Cruas.

 

En savoir plus :

Inspection du 05/06/2018

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

R.1.2 Rigueur d'exploitation-Identification et traitement des écarts
Télécharger

INSSN-LYO-2018-0449

(PDF - 448,07 Ko)

Inspection du 03/10/2018

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Elaboration et respect de la documentation
Télécharger

INSSN-LYO-2018-0837

(PDF - 195,28 Ko)

Date de la dernière mise à jour : 06/12/2018