Arrêt pour maintenance et rechargement du réacteur n°2

Publié le 18/07/2008

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 31/05/2008

Date de redémarrage du réacteur : 11/07/2008

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Paluel a été arrêté pour maintenance et rechargement du 31 mai 2008 au 11 juillet 2008.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire ont été les suivants :

- mise en oeuvre d'un programme d'expertise des tubes des quatre générateurs de vapeur. Chaque générateur de vapeur contient plusieurs milliers de tubes qui permettent les échanges de chaleur entre l'eau du circuit primaire et l'eau des circuits secondaires pour la production de la vapeur alimentant la turbine. Au regard des résultats obtenus, aucun bouchage préventifs de tubes n'a été nécessaire ;

- inspection télévisuelle du faisceau de tubes, côté circuit secondaire des générateurs de vapeur, visant à évaluer le niveau de colmatage et contrôler la présence de corps migrants entre les tubes ;

- remise en conformité des supports de la ligne d'évent de la cuve du réacteur sur laquelle un écart a été détecté au cours d'opérations de vérification réalisées avant la remise en place du couvercle. Les examens réalisés par l'exploitant montrent que ce défaut dont l'origine date de la mise en place du couvercle n'a pas engendré de fragilisation anticipée de la ligne.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois inspections inopinées. Ces inspections portaient notamment sur :

- les conditions d'intervention sur le chantier de contrôle des diaphragmes (KD) de la ligne d'alimentation en eau des générateurs de vapeur (ARE) ;

- les conditions d'intervention sur le chantier de contrôle des soupapes du circuit de vapeur vive principale (VVP) ;

- le respect des dispositions de radioprotection et de sécurité sur divers chantiers ;

- l'état général du bâtiment réacteur (BR) et du bâtiment des auxiliaires nucléaires (BAN) et le respect de la périodicité de contrôle des équipements de levage ;

L'Autorité de sûreté nucléaire considère que cet arrêt s'est correctement déroulé. Elle a toutefois noté un écart sur l'organisation du chantier de contrôle des KD ARE.

Après examen des résultats de contrôles et des travaux effectués pendant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 4 juillet 2008, son accord au redémarrage du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Paluel.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014