Arrêt pour deuxième visite décennale du réacteur n°1

Publié le 30/10/2009

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 05/06/2009

Date de redémarrage du réacteur : 02/10/2009

Le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a été arrêté pour sa 2ème visite décennale du 5 juin au 2 octobre 2009.

A l’occasion de cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a réalisé les principaux contrôles suivants :

  • épreuve hydraulique du circuit primaire principal ;
  • épreuve de l’enceinte externe de confinement du bâtiment réacteur ;
  • contrôle décennal de la cuve du réacteur à l’aide d’une machine réalisant des contrôles non destructifs des différentes soudures de la cuve ;
  • intégration de plus de 40 modifications contribuant à l’amélioration de la sûreté ;
  • contrôle des tubes des générateurs de vapeur.

Les deux premiers contrôles, déterminants en matière de sûreté de l’installation, se sont révélés satisfaisants pour la poursuite du fonctionnement de l’installation.

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à cinq inspections inopinées, pour vérifier l’application de la réglementation en matière de sûreté, radioprotection, inspection du travail et environnement. Ces inspections ont porté notamment sur :

  • le contrôle de la surveillance de ses prestataires par EDF ;
  • le risque incendie, notamment dans le bâtiment de traitement des effluents ;
  • le respect des exigences en matière d’assurance de la qualité et de préparation des interventions ;
  • le respect des exigences de radioprotection sur différents chantiers en zone contrôlée ;
  • la conformité des échafaudages ;
  • l’exposition des agents aux risques chimiques ;
  • la propreté des chantiers et l’évacuation des déchets.

Pendant cet arrêt, plusieurs aléas techniques et organisationnels ont retenu l’attention de l’ASN, dont neuf événements significatifs. Six de ces événements ont été classés au niveau 0 et trois ont été classés au niveau 1 de l’échelle INES.

  • Le 1er événement de niveau 1 résulte de la non maîtrise d’une baisse du niveau d’eau dans la cuve du réacteur ; celui-ci est resté néanmoins au-dessus du niveau minimum requis dans les spécifications techniques d’exploitation.
  • Le 2ème événement de niveau 1 est dû à la découverte d’un mélange de graisses non qualifié en situation accidentelle qui avait été appliqué lors d’un précédent arrêt sur les servomoteurs de plusieurs robinets importants pour la sûreté.
  • Le 3ème événement de niveau 1 concerne une non-conformité aux spécifications techniques d’exploitation : une porte d’accès au bâtiment réacteur était restée ouverte pendant plusieurs heures alors que cette porte doit rester fermée pour plusieurs raisons, notamment pour permettre le refroidissement de la cuve en cas d’éventuel accident (noyage du puits de cuve) et pour assurer le confinement du bâtiment.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux réalisés pendant l’arrêt, l’ASN a donné le 18 septembre 2009 son accord au redémarrage du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014